Slovénie - 2015

L'européenne

De David Lescot

Mise en scène : Pierre Andrau et Léa Carton de Grammont

Avec les élèves des classes de français de 13 lycées Slovénes

Création son : Juliette Sedes

Projet

Depuis 2012, l'Institut français de Slovénie, l’Institut national de l'éducation slovène et La Compagnie des Temps blancs s'associent pour célébrer la Journée de la Francophonie. Le projet met en relation des lycéens de différents établissements et les implique dans la réalisation d’un spectacle commun, où la proposition collective est au cœur du travail de mise en scène. Ces ateliers développent les échanges entre établissements scolaires et enseignants concernés. Cette proposition d’ateliers et de spectacle impulse la mise en mouvement du réseau de la francophonie à travers la Slovénie. 

Les ateliers ont lieu dans le cadre du cours de français, avec des lycéens volontaires, de niveau hétérogène (entre un et quatre ans de français). Les ateliers de création se déroulent en français, en totale immersion. La pratique théâtrale, les exercices de voix et de diction et la mise en situation offrent ainsi une nouvelle approche de l'apprentissage du français. Afin de présenter le spectacle d’une durée d’1h30, élaboré selon une démarche commune et avec une forte exigence de qualité, les metteurs en scène travaillent les scènes d’abord avec les participants de chaque lycée, puis dans un deuxième temps, lors de rencontres inter-lycées organisées pour donner corps au spectacle. La représentation qui solde l’aboutissement de ce travail de quatre mois constitue ainsi le moment clé, réalisation artistique de grande qualité à laquelle ont coopéré les différents acteurs éducatifs en Slovénie, les professeurs et les lycéens des établissements participants et l’Institut français.

Résumé

L'Européenne met en scène les institutions européennes et les problèmes de traduction qu'elles impliquent. La langue principale en est, bien sûr, le français, mais d'autres langues sont employées : le portugais, le polonais, le slovaque, l'anglais... Le public est traité comme appartenant à l'espace de la fiction : les spectateurs figureront, le temps de la représentation, les interprètes de l'Union. 
La pièce traite avec humour de la notion de projet européen, à travers des personnages d'artistes ou de linguistes de toutes les nationalités convoqués par l'institution pour réaliser des commandes : un poète est chargé d'écrire une épopée européenne, un compositeur de créer un hymne européen avec trois musiciens en guise d'orchestre - qui ne peuvent jouer un morceau sans être accusés de lobbying, une installatrice rejoue en continu le référendum « pour ou contre une constitution européenne », un performeur paranoïaque cherche à dénoncer le fonctionnement de l'institution, et, ne trouvant rien à dénoncer, s'attaque aux fonctionnements de sélection artistique, une jeune femme vient raconter l'histoire de la plus vieille femme de l'Europe, symbole poétique d'une vieille Europe agonisante et pourtant capable encore de danser, danser à s'en rompre les os.

Presse

Ce projet est soutenu par : 

  • Facebook Social Icon

CIE LES TEMPS BLANCS       

N°SiRET: 79422873400016

Licence n°2 : 2-1079487

06.87.99.74.48

Code APE: 9001Z