Nous les hommes

 - Spectacle

De Michel Richard
Mise en scène: Léa Carton de Grammont et  Victor Thimonier

Avec: Cyril Brossard, Michele de Luca, Chloé Larrere, Jean-Erns Marie Louise,  Michel Richard,

Scénographie : Hugo Caillaud

Il pourrait exister une planète lointaine où l’eau ne serait potable que par le fait que des êtres se l’échangent. Transgresser cette règle équivaudrait à la rendre empoisonnée...
À partir de cette hypothèse, l’auteur nous raconte une fable symbolique en diable sur notre humanité et ses responsabilités face à l’environnement, notamment face à l’eau.
Qu’avons-nous fait ?

RÉSUMÉ

PRESSE

«Cette fable moderne a emmené les spectateurs sur une autre planète où l’eau ne serait potable que par le fait que des êtres se l’échangent. Ce texte nous place face à nos responsabilités vis à vis des ressources que l’on croyait jusqu’à ce jour inépuisables mais qu’il est urgent de préserver. » Vaucluse Matin 

Fables

Fable premère :

Un équipage spatial est envoyé sur une planète lointaine pour trouver de l’eau potable, celle-ci disparaît complétement de la surface du globe.
Ils trouvent de l’eau. Ils la souillent. Ils reviennent sur terre et sont jugés.

Fable seconde :

Pendant ce temps, dans les îles un vieillard se souvient des allers et venues des bateaux. Il se souvient de l’île, terre abîmée entourée d’eau où passent les conquérants, et le monde.

Fable troisième :

Un juge interroge la notion de responsabilité. Questionnant les coutumes et les modes de vie des peuples de la terre : « est-ce de notre fait si... ? ».

Ensemble :

Comment vivons-nous, et notre culpabilité, et nos errances? Au fil des erreurs des hommes et de leurs joies, parmis les îles et les navettes spatiales, une cartographie d’une humanité en quête de l’eau et de la source de son existence se dessine. 

Ce projet est soutenu par :

crédits photographique Pierre Planchenault

1/2
  • Facebook Social Icon

CIE LES TEMPS BLANCS       

N°SiRET: 79422873400016

Licence n°2 : 2-1079487

06.87.99.74.48

Code APE: 9001Z